Quel est Le meilleur Couteau de Survie? notre top 3

// L'outil indispensable pour la survie en pleine nature

Le couteau reste l'un des accessoires les plus utiles lors des sorties en extérieur. La plupart du temps, nous l'utilisons pour des tâches plutôt simples comme couper de la nourriture ou ouvrir des paquets. Mais dans certaines situations un couteau de survie apporte de nombreux avantages, en particulier lorsque nous sommes confrontés à nous même dans la nature, loin des commodités de la civilisation.

La prochaine fois que vous vous rendrez en pleine nature, ne vous privez pas de cet outil incontournable.

Qu’est-ce qu’un couteau de survie exactement ?

Ce que l'on entend par "survie" (en termes de conception de couteaux) fait plus spécifiquement référence au bushcraft, c'est-à-dire l'ensemble des compétences nécessaires à une personne pour se procurer de la nourriture et de l'eau, préparer du feu ou construire un abri dans un environnement sauvage avec un minimum d'outils à sa disposition. À l'exception de l'approvisionnement en eau, votre couteau joue un rôle dans la satisfaction de ces besoins par tous temps. Il pourra être utilise En clair, un couteau résistant fabriqué pour la survie.

Ainsi, les modèles que nous allons vous présenter dans ce guide s'inscrivent une philosophie qui privilégie:

  • La facilité de transport: le couteau ne doit pas être trop volumineux ou encombrant.
  • La facilité d'utilisation: il doit être confortable à tenir pendant les tâches répétitives prolongées et avoir une bonne prise en main.
  • La conception de la lame: elle doit être suffisamment longue pour permettre de réaliser la plupart des tâches sans être encombrante.

Composition de la lame

L’une des premières composante à laquelle vous devez penser est le type d’acier de la lame. Nous n'allons pas parler de la qualité d’acier spécifiquement, mais plutôt des différentes catégories d’acier:

  • Acier carbone
  • Acier inoxydable
  • Acier outils

Parmi ces trois catégories, il existe une centaine d’autres types d’acier, avec des avantages et des inconvénients spécifiques. En raison des différents changements de température, ces types d’acier se comporteront de manières différentes.

Acier carbone

L’acier carbone, comme son nom l’indique, a une teneur élevée en carbone. L’acier non inoxydable, également appelé acier carbone, est très populaire parmi les lames de couteau. Une lame en acier carbone doit donc être bien entretenue. La plupart des couteaux d’extérieur sont dotés d’un revêtement supplémentaire qui protège le couteau de la rouille, car l’acier rouille plus facilement, vous le remarquerez quand vous laisserez votre couteau au bord d’un évier par exemple. Un couteau de survie en acier carbone est extrêmement robuste et peut être soumis à des charges très lourdes sans que la lame ne se brise. De plus, l’acier est très facile à affûter.

Acier inoxydable

L’acier inoxydable a une teneur élevée en carbone et des propriétés similaires à celles de l’acier carbone. La différence réside dans le processus de fabrication, où du chrome est ajouté à l’acier. Le chrome a pour utilité de protéger le couteau de la rouille. L’acier inoxydable n’est pas aussi facile à ré-affûter que l’acier au carbone et il n'est pas non plus aussi robuste. Les personnes vivant dans endroit très humide peuvent utiliser ce type d'acier.

Acier à outils

Et enfin, il y a le populaire acier à outils. Un type d’acier avec une forte teneur en carbone et une certaine quantité de chrome. Mais pas assez de chrome pour entrer dans la catégorie des aciers carbone ou des aciers inoxydables. L’acier à outils combine les meilleures propriétés des deux types d’acier. L’acier à outils ne rouille pas aussi vite que l’acier au carbone, il est souvent facile à ré-affûter et peut supporter des chocs.

Et le manche dans tout ça?

La lame est très importante pour un couteau de survie, mais vous vous doutez que sans un manche de bonne qualité, cela ne sert à rien, les deux doivent être de bonne fabrique, la poignée joue un rôle tout aussi important!

Le micarta

L’un des matériaux de manche le plus couramment utilisé est le micarta (matériau composé de lin et de résine synthétique ou de fibre de verre). Il offre une excellente prise en main, même sous la pluie. En outre, le matériau peut résister à de fortes variations de température et à une humidité élevée. Le matériau ne nécessite aucun entretien particulier, il est résistant à l’usure, aux chocs et très agréable à la main. Un excellent matériau pour tous les couteaux !

Le bois

Quoi qu’on en pense, le bois est matériau noble, mais n’est pas le meilleur pour un couteau de survie. En effet, le bois bouge assez vite selon les changements de température et l’humidité. Il existe néanmoins des bois assez stable, mais par sécurité, nous préférerons du synthétique pour nos couteaux.

Le plastique

La matière plastique est aussi souvent utilisé pour les manches et ces manches sont d’ailleurs très résistant. Ils sont très souvent enrobés d’un caoutchouc supplémentaire pour faciliter la prise en main.

Notre sélection

Morakniv Kansbol

Couteau Morakniv Kansbol
  • Fabriqué en Suède
  • Fourreau en plastique solide qui maintient bien le couteau
  • Acier inoxydable est résistant à la rouille et à la corrosion
Si vous devez choisir un couteau de survie efficace et sans fioritures sans vous ruinera pas, le Morakniv Kansbol de fabrication suédoise est le choix idéal. En effet, ce fabriquant est particulièrement réputé pour ses couteaux en acier inoxydable, à la fois économiques et robustes. Son acier inoxydable résistant à la corrosion présente des avantages évidents des conditions humides et boueuses.
Points forts
  • Léger et de taille idéale pour le bushcrafting
  • Excellente géométrie de la lame pour la coupe et le tranchage
Points faibles
  • La lame est trop courte et trop fine pour gros travaux

Hobby Hut HH-401

Couteau Hobby Hut HH-401
  • Lame full-tang de 16 cm forgée à la main en acier damassé
  • Couteau très polyvalent et couteau parfaitement équilibré
  • Livré avec un fourreau en cuir
  • Garantie à vie par le fabriquant
Ce couteau de confection artisanale dispose d'une lame à pointe tombante (full-tang) en acier inoxydable qui se trouve près de l'axe central pour un contrôle précis. Son bord plat permet d'avoir un équilibre parfait entre le tranchant d'un rasoir et la fermeté d'un couteau plus épais. Sa poignée en noyer offre une prise en main confortable avec une sensation de solidité évidente.
Points forts
  • Garantie à vie
  • Lame de grande qualité
  • Design soigné
Points faibles
  • Couteau robuste mais assez lourd (210g)
  • Qualité moyenne du fourreau

ESEE Model-5

Couteau Esee 5
  • Construction d'une seule pièce (Full Tang)
  • Lame en acier carbone 1095 de haute qualité avec un traitement thermique
  • Fabriqué aux États-Unis
  • Garantie à vie sans conditions d'utilisations
Avec une lame à pointe tombante de bonne taille et super résistante, un manche en Micarta, une gaine en kydex solide et un pedigree américain, l'Esee 5 est une devenu une référence dans le monde du bushcraft. Le design de l'Esee 5 est aussi polyvalent que possible : Il possède une lame de 5 pouces (13 cm), ce qui est un bon compromis entre la taille et la facilité de transport.
Points forts
  • Ergonomie parfaite
  • Très grande qualité de fabrication
  • Taille et épaisseur optimales pour une utilisation sur le terrain
  • Garantie à vie
Points faibles
  • Son prix
  • Relativement grand et lourd pour une lame de 5 pouces

FAQ

Que dit la réglementation?

En France, depuis 2013, les couteaux sont classés dans la catégorie D. Ils sont donc autorisés à la vente, le seul problème sera pour le transport de vos couteaux. La loi explique qu’il est interdit de les avoir sur soi dans des lieux ou des événements publics. Cependant, les tribunaux français ont émis une jurisprudence sur les couteaux dans le cadre d'une utilisation lors de loisir (comme la randonnée).

Laisser un commentaire